Janis Jacobs

Janis Jacobs est née à Lyon, elle a grandi dans une famille d’artistes et dans un univers dédié à l’art et à la photographie. Toute petite, elle côtoie les artistes que fréquentent ses parents. Elle est immédiatement séduite par leur façon de penser et de transcrire le monde. Chacune de ces rencontres lui a permis de faire l’expérience de l’art en général.

 

De façon naturelle dès l’âge de 8 ans, elle commence à développer sa propre pratique artistique. Elle débute avec les collages, l’assemblage de matières et la peinture. Elle s’empare de la photographie à 11 ans avec un Polaroïd puis expérimente les procédés anciens comme le sténopé, le Lomo ou le Olga. Aujourd’hui c’est principalement avec l’Iphone qu’elle photographie tous les moments du quotidien.

 

Dans sa création elle utilise différents supports, la peinture et la photographie, mais aussi les collages, l’aquarelle, la linogravure et l’argile.

 

Elle affectionne particulièrement les textures, les traits fins, les vides et les pleins. Elle joue avec les matières et mixe différentes techniques afin de créer ses œuvres.

Peu importe la sensation qui s’en dégage, le froid, la rugosité ou la douceur, pourvu que la matière la submerge et conduisent à la réalisation de l’œuvre.

Les éléments se répondent et chacun est une partie de l’histoire qu’elle raconte de créations en créations.

 

Janis Jacobs crée sur la vie, le chemin de vie, la féminité à la fois forte et fragile, complexe, inventive.

  • Instagram
  • Pinterest

Paloma

by Janis Jacobs

Janis Jacobs travaille sur une trilogie autobiographique représentée par 3 femmes : Paloma, Carmen et Luna. Ces 3 femmes représentent 3 phases de sa vie.

 

Avec Paloma elle explore les 2 années où elle commencé à dire stop, à s’affirmer pour oser exister par elle-même et non plus en fonction de ce qui lui était dicté.

 

Carmen représente la colère d’une femme bafouée, d’une femme qui a trop donné, d’une femme qui a longtemps culpabilisé de s’être laissée pour compte.

 

Luna évoque le changement et le renouveau, les limites dépassées, le retranchement le changement de direction, s’écouter pour renaître.

Paloma est une femme soucieuse, fragile, hésitante confrontée à un profond bouleversement qui la propulse dans une grande remise en question. 

Paloma par Janis Jacobs 2015 -2018

Présentation des oeuvres :

« Paloma »

Paloma a peur. Elle est emplie de doutes et de retenues. Elle regarde par dessus son épaule, elle sent qu’elle doit avancer mais elle est n’ose pas. Elle est hésitante et tremblante.

 

La potentielle fragilité de l’aquarelle qui, par une simple reprise du trait avec un peu d’eau, remet en question le dessin initial, permet de le remodeler et de le transformer et souligne le manque d’assurance de Paloma.

 

//

« Désamour »

Une réflexion sur le corps ; un corps malade, subit, vécu comme un empêchement. Un corps  maltraité, un corps qui n’est pas un allié. 

 

Fond noir, traits fins, irréguliers pour accentuer la dissimulation de ce corps mal aimé. Le corps montré est de petite taille. Il est tapi dans cet aplat sombre comme prêt à jaillir. 

L’encre est grasse, presque aqueuse, passée au rouleau sur la forme. Le corps est piétiné puis le pinceau vient pigmenter à l’intérieur des contours. Il est délicat comme une tentative d’opposition au désamour.

//

« Pièces », « Face » et « Profil » sont un jeu de déconstruction de l’image et  l’identité de Paloma. C’est la recherche d’une femme plus légère, plus souriante.  Qui serait-elle si on détournait, si l’on remettait en question ce qu’elle affiche aujourd’hui. ?Qui est cette femme qui tend à laisser le passé de côté et avancer vers un avenir plus serein sans savoir comment s’y prendre. 

 

Les formes de « Pièces », « Face » et « Profil » sont toutes issues du dessin initial de Paloma qui a été déstructuré et ré-assemblé.

//

« Eléments » 

"Éléments" est une digression de « Pièces », « Face » et « Profil ». Paloma continue de se reconstruire. Elle joue à cache cache. Elle sourit, elle commence à être plus légère, comme enfin libérée.  

Elle est là, elle apparait, mais rien n'est acquis, elle continue de se dissimuler et peut-être même de disparaitre dans la matière fluide du tissus

Paloma

Shop Paloma

Restez informés de nos actualités
  • Black Instagram Icon
  • Noir Facebook Icône
  • Black Pinterest Icon

©2020 Éditions 22.05 Tous droits reservés.